le 11 janvier 

Vincent MEYER, diplômé en archéologie et histoire de l'art a traité de Dionysos et les satyres, mythes et représentations dans l'antiquité

**********

Le 8 février 

Jean Christophe LABADIE, Directeur des Archives Départementales 
Les brigands de la fin du Directoire au début du Consulat terrorisent les Bas-Alpins durant la fin du Directoire et le début du Consulat.
En 1799, ils frappent un grand coup, torturant et massacrant onze personnes dans une bastide avant d'y banqueter. Ils assiègent même des villages qu'ils mettent à sac. Mais le bras de la justice s'abattra sur eux.

**********

Le 9 mars

Jacqueline URSCH a présenté Alexandra David-Néel : une féministe d’avant-garde. Très jeune Alexandra regarde le monde, proteste, attend sa liberté d’agir. Devenue adulte, elle s’engage pour la cause des femmes, pour l’égalité entre hommes et femmes, pour leur indépendance financière, leur accession à tous les métiers… Elle a des idées avancées sur la maternité et l’éducation des enfants et elle dénonce les agissements masculins

 

**********

Le 12 avril

Frédéric NEGREL historien, s'est penché sur la résistance au coup d'Etat de décembre 1851 dans notre région, et sur la répression qui s'ensuivit. On ne manque pas de tomber sur la mention "affilié à la société secrète". Selon le procureur de Digne, le département des Basses-Alpes aurait même recelé une société secrète dans chacune de ses communes. C'est l'axe principal des "mesures de sûreté générale" qui conduiront des milliers de républicains en déportation en Guyane ou en Algérie, comme Jean-François Ailhaud, instituteur natif de L'Escale, secrétaire du comité départemental de la résistance républicaine. Cette conférence a démêler l'écheveau qui a consisté, pour les autorités anti-républicaines, à considérer comme société secrète toute association pouvant présenter un danger pour le parti de l'Ordre, celui qui a fait, ou qui a accepté, le coup d'Etat.

 

**********

Le 14 juin

Les rolling stones ont fait Escale, histoire racontée par Myette GUIOMAR, Docteur en géologie.

Sur la rive gauche de la Durance, la montagne tout entière ressemble à un improbable empilement de galets. Naturellement cimentés entre eux, ils forment des barres et de fiers escarpements. Nous sommes remontés dans le temps, lorsque nous étions sous la mer, ... la composition de notre sol est récente, de 12 à 5 Ma où le piège à galets à fonctionné. Les rive gauche et rive droite de la Durance sont différentes, séparées par la faille de la Durance. 

Tous ces galets reprendront un jour leur route vers la mer, ... mais c'est une autre histoire